La pratique de jeûne intermittent a gagné de plus en plus d’adeptes et d’ampleur ces dernières années. C’est une pratique n’est cependant pas un régime. C’est plutôt une alternance d’une période de prise alimentaire et d’une période de jeûne. Il importe donc de clarifier les mythes sur ce comportement alimentaire.

Les bienfaits

Le jeûne intermittent a de nombreux bienfaits tant psychologiquement que physique. En effet, quand on ressent la faim, il se peut parfois que cela soit une fausse alerte. Pratique le jeûne permet donc d’avoir le contrôle sur cette sensation et améliorer la maîtrise de soi. C’est aussi une pratique qui aide à améliorer la plasticité neuronale.

Au niveau de la santé, le jeûne intermittent aide à régulariser le taux de cholestérol dans le sang ainsi que la sensibilité du corps à l’insuline. De plus, cette pratique aide à réduire les indicateurs d’inflammation. Sans oublier que cela peut réduire et limiter la croissance des cellules cancéreuses.

Outre ces bénéfices, jeûner est également intéressant au niveau esthétique. En effet, cela aide à rester jeune et avoir une plus belle peau. De plus, cela peut aider à avoir une belle silhouette, car quand on perd la mauvaise graisse, on garde la masse maigre. C’est donc plus efficace qu’un régime quelconque.

En revanche, en ce qui concerne les mythes à savoir la fonte musculaire, la baisse de glycémie ou encore la prise du poids, des études ont montré leur absurdité. D’ailleurs, les bienfaits mentionnés en disent long. Pour la perte de muscles, cela ne peut pas se produire en 24 heures. Au contraire, cette pratique aide à prévenir l’obésité.

Différentes formes de jeûne intermittent

Il y a différentes façons de pratiquer le jeûne intermittent. Le premier et le plus connu, c’est le fasting ou la méthode 16/8. Il s’agit de se priver de repas pendant 16 heures et d’avoir une période de 8 heures pour pouvoir manger. En pratique, cela concerne à sauter le petit-déjeuner ou le dîner selon le choix.

Il y a aussi la période de jeûne pendant 5 ou 24 heures. Le principe est le même que pour la méthode 16/8 sauf que la période du repos digestif soit plus longue. Cependant, il est important d’y aller petit à petit et d’éviter de jeûner pendant 24 heures si on débute. Une fois habitué, on peut pratiquer cette méthode une fois par semaine, pas plus.

Le régime 5:2 est par contre une méthode qui consiste à manger moins de 500 calories deux jours dans la semaine. C’est plutôt un contrôle sur la quantité qu’un jeûne. Ces deux jours doivent impérativement être alternatifs. Quant aux autres jours, on prendra une quantité normale de nourriture.

Dans tous les cas, il importe de souligner que pendant la période de jeûne, il est interdit de grignoter même si on ressent la faim. C’est pour cela qu’il est conseillé de commencer petit à petit. De plus, pendant la période où l’on peut manger, il faut éviter de prendre n’importe quoi, mais de choisir une alimentation saine et équilibrée.