Les acariens sont responsables des allergies de nombreuses personnes, étant des allergènes qui s’éparpillent et se développent rapidement en milieu chaud et humide. Les matelas et oreillers sont de ce fait des zones très appréciées par ces bêtes microscopiques. Pour se protéger de ces dernières, il est conseillé d’avoir une bonne hygiène de vie et d’adopter les bons réflexes au quotidien.

Manifestation de l’allergie aux acariens et les bons réflexes à adopter

Il est facile de connaitre une personne ayant des allergies aux acariens. En principe, elle a le nez bouché ou qui coule, mais également des démangeaisons et des éternuements répétitifs. Et on parle alors d’allergie respiratoire qui peut atteindre petits et grands. Il est à noter que ces symptômes peuvent s’accompagner de fatigue ainsi que des troubles de la mémoire, du sommeil et même de la concentration. Et avec ces manifestations, la baisse de productivité est inévitable.

Le plus dangereux avec les allergies causées par les acariens c’est qu’elles peuvent entraîner de l’asthme chez un enfant exposé précocement à ces allergènes. D’où l’importance de se protéger contre ces petites bêtes en couvrant les matelas, les oreillers et les couettes avec des housses anti-acariens proposés par Ephacare. Ajoutés à cela, les draps doivent être lavés chaque semaine à l’eau chaude soit à 60°. Par ailleurs, la manipulation des housses doit être faite avec attention pour empêcher les acariens de s’introduire dans le matelas ou couette ou oreiller.

Éviter la propagation des acariens : ce qu’il faut faire

Les matelas et oreillers à cause de la transpiration sont des zones humides et chaudes attirant ainsi des millions d’acariens, souligne ce professionnel. Il est de ce fait recommandé de bien aérer la maison pour limiter voire proscrire le développement de ces araignées microscopiques. En effet, l’isolation thermique du domicile doit être bien vérifiée, car le chauffage central et les doubles vitrages par exemple font monter la température et l’humidité et entrainent ainsi la croissance des acariens.

À titre de conseil, en journée, il est plus sage d’aérer voire ventiler la chambre et le lit. De plus, la chambre doit avoir une température stable de 20°C, pas plus de jour comme de nuit. Les rideaux et les moquettes aussi sont favorables au développement des acariens. D’où l’intérêt de bien faire quotidiennement le ménage et de bien ranger les vêtements empilés, idéal pour ces petites araignées. Ainsi, les habitudes de lavage et de dépoussiérage doivent être renforcées.

Bien ranger et bien choisir ses mobiliers

Le choix d’équipement ou d’objet de décoration pour son logement est crucial également. Il est en effet recommandé de ne pas utiliser des tapis ou moquettes, qui accumulent facilement les poussières adorées des acariens. Il est préférable d’opter pour un sol lavable à la place. En cas d’allergie des enfants, les peluches sont à proscrire dans leur chambre.

Le système de rangement et de nettoyage fait partie des points à ne pas négliger. Certes, les encombrements, tels les objets rangés sous le lit, peuvent apporter des poussières et donc ces minuscules parasites. En outre, il est recommandé de choisir un aspirateur muni d’un filtre à particule HEPA pour nettoyer sa maison.